Comment se chauffer moins cher ?

Chauffage & climatisation
Comment se chauffer moins cher ?

Si les températures de septembre-octobre 2016 restent encore très agréables pour la saison, il faut se rendre à l'évidence : l'automne arrive et on commence sérieusement à le ressentir la nuit. Même avec beaucoup d'endurance, il arrive un moment où il faut rallumer le chauffage et l'on retarde le plus possible ce moment sachant qu'il va avoir des répercussions sur notre budget. Comment se chauffer moins cher ? La bonne nouvelle, c'est qu'il existe quelques astuces à mettre en place pour ne pas perdre nos précieux degrés, et avec eux, nos économies...

 

Se chauffer moins cher, c'est d'abord se chauffer moins

Il n'est pas question de passer tout l'hiver avec trois pulls sur le dos, des mitaines et une écharpe parce que l'on grelotte dans sa maison, mais de prendre quelques mesures judicieuses pour ne pas gaspiller l'énergie et conserver à notre nid une chaleur douillette.

Quelques astuces faciles à mettre en place :

1. Ne pas surchauffer

Sauf pour les bébés, les personnes âgées et les gens malades, nous devrions bien souvent baisser le thermostat car nos maisons et nos appartements sont souvent surchauffés. On peut aussi dire que la plupart des magasins (où l'on entre en manteaux l'hiver) sont surchauffés et font fuir le client ou le font sortir dans le froid en l'exposant à un rhume.

L'idéal, pour un logement, est d'observer une moyenne de température de 19°C dans les pièces à vivre et de 17° à 18° C maximum pour les chambres. Pour les plus frileux, il est plus sain de mettre une couverture en plus et de diminuer le chauffage. Bref, non seulement ne pas surchauffer est bon pour nos économies, mais c'est aussi bien meilleur pour notre santé !

2. Eviter les fuites de chaleur par une aération inadéquate

S'il est important d'aérer sa maison afin d'éliminer les toxiques et autres acariens, il vaut mieux changer son timing en hiver. On recommande, en effet d'ouvrir 10 minutes matin et soir. C'est bien de le faire à la belle saison, mais lorsqu'il commence à faire très froid, il vaudra mieux réserver cette opération au milieu de journée si l'on est sur place. Pour éviter les fuites de chaleur et la chute du thermomètre, on évite donc de laisser les fenêtres ouvertes trop longtemps le soir.

3. Bien isoler ses fenêtres

L'idéal est de profiter des derniers beaux jours de l'été pour revisiter les ouvertures : portes, fenêtres, volets et faire les menues réparations appropriées. Refaire les joints des fenêtres peut permettre de faire de substantielles économies de chauffage. Vous pourrez aussi poser d'épais rideaux pour calfeutrer portes et fenêtres et empêcher l'air de passer.

4. Fermez les volets entre chien et loup

Inutile d'attendre la nuit noire pour fermer les volets. Dès que le jour décroit, le thermomètre chute aussi très vite en automne et en hiver. Si vous le pouvez, fermez vos volets dès 17 H ou 17 H 30 pour conserver la chaleur accumulée dans votre maison. Les volets clos protégeront vos fenêtres du froid.

5. Profitez des journées où vous êtes chez vous

Si vous ne pouvez pas beaucoup ouvrir en pleine journée lorsque vous êtes absents et si vous n'avez pas encore de système de domotique, profitez des week-ends à la maison et des journées ensoleillées pour ouvrir (coupez alors le chauffage) et faire entrer un maximum de soleil. Les heures les plus chaudes en hiver sont situées entre 11 h et 15 à 16 h. Ensuite, il faut tout refermer. Prenez en compte l'orientation de vos pièces : certaines étant plein soleil le matin et d'autres, plutôt l'après-midi.

6. Pensez aux réflecteurs de chaleur

Si vous disposez de radiateurs, vous pouvez faire installer des réflecteurs de chaleur. Ils sont peu coûteux (comptez environ 10 euros) et permettent de renvoyer la chaleur vers l'intérieur de la pièce au lieu de chauffer le mur.

Revoir son système de chauffage pour moins polluer et moins consommer

Le chauffage solaire

Les appareils de chauffage vétustes doivent parfois être changés. S'ils sont anciens mais en parfait état, il est possible de les coupler avec d'autres appareils plus économiques et moins énergivores. L'idéal reste le chauffage solaire car, si l'installation des panneaux représente un coût de départ, vous n'aurez plus ensuite de frais de chauffage. Evidemment, fonctionner avec le tout-solaire serait idéal si nos contrées étaient toujours ensoleillées mais la luminosité n'est pas toujours assez forte et il faut souvent coupler ce système avec un autre moyen de chauffage (par exemple, une chaudière à gaz). Le solaire est à la fois propre, écologique et économique à l'usage.

Les chaudières

Il existe un large choix de chaudières – chaudières basse température, chaudières à condensation, chaudières à gaz – et elles ont toutes leurs avantages et leurs inconvénients. Si vous devez faire installer une chaudière, pensez qu'en optant pour des énergies renouvelables, vous aurez des aides financières non négligeables, sous certaines conditions.

Le chauffage électrique

Même si l'on privilégie les chaudières et les pompes à chaleur actuellement, il reste encore de nombreux foyers équipés de chauffages électriques. Les convecteurs électriques ont l'avantage de s'adapter à de petits logements et de petites pièces. Ils ont beaucoup évolué ces dernières années et en optant pour un radiateur à inertie, qui a pour principe d'accumuler de la chaleur, vous n'aurez pas à greloter en cas de coupure de courant. Les radiateurs restituent la chaleur accumulée de façon homogène et permettent une économie sur la facture de près de 40 %.

Comment se chauffer moins cher grâce à la domotique ?

Si la domotique a connu un démarrage plutôt timide, elle est en passe de revenir sur le devant de la scène. Mieux conçue et moins chère, elle reste parfois coûteuse à l'installation mais offre vite la possibilité de rentrer dans ses frais.

Le chauffage de votre logement peut être, par exemple, commandé à distance. Vous rentrez le soir dans une maison à bonne température, sans avoir de réglage à faire et sans devoir surchauffer pour obtenir une température confortable.

En outre, la domotique permet de commander l'ouverture et la fermeture des volets en les programmant à certaines heures. Bref, c'est encore un excellent moyen de faire des économies sur vos factures de chauffage !

Chauffage : savoir où traquer les fuites

Trop énergivore et trop polluant, un style de chauffage peut ne plus être adapté à vos besoins et nécessiter d'être changé. Dans le cadre du programme pour l'amélioration de la performance énergétique dans l'habitat, vous pourrez peut-être bénéficier d'aides et de subventions comme le crédit d'impôt, l'éco-prêt à taux zéro ou la TVA réduite pour l'installation d'un nouveau système moins polluant. Ainsi, l'installation d'une pompe à chaleur, la pose de volets isolants, l'installation de fenêtres à double-vitrage, peuvent ouvrir droit à des aides.

Pour en bénéficier, vous devrez passer par un professionnel qualifié RGE (Reconnu Garant de l'Environnement).

Mais rien ne sert d'avoir un chauffage de qualité si votre isolation laisse à désirer. Pensez donc à vérifier si les déperditions de chaleur ne viennent pas des fenêtres, des portes ou du toit de votre maison. Une mauvaise isolation du toit est responsable de 30 % des déperditions de chaleur. En outre, l'isolation thermique, peut également être effectuée avec le soutien des aides de l'Etat.

Tous savoir avec EASY DEVIS - Chauffage & climatisation.

Voir tous les articles

Partager cet article :
   

Vous avez des projets de travaux ?

Notre service vous permet de comparer gratuitement les devis des artisans proches de chez vous, sans aucun engagement. 4 devis gratuits

Articles en relation :