Crédit d'impôt pour remplacer ma porte d'entrée

Crédits d'impôt
Crédit d'impôt pour remplacer ma porte d'entrée

Entre esthétisme, confort et sécurité, la porte d'entrée peut représenter un certain budget si l'on opte pour un modèle de qualité. Il est toutefois possible d'alléger le coût grâce au crédit d'impôt (Crédit d'impôt pour la transition énergétique ou CITE) mis en place pour contribuer à financer cet investissement. Quelles caractéristiques techniques doit posséder la porte ? Comment bénéficier de cette aide et à quel taux ? Le point pour tout savoir sur le sujet.

 

 

 

Pourquoi changer sa porte d'entrée ?

A l'heure où les économies d'énergie constituent un objectif à atteindre, tant pour les pouvoirs publics dans le cadre du Grenelle de l'environnement, que pour les particuliers désireux de contrôler leur budget énergie, il est important de prendre conscience de l'importance d'une porte d'entrée performante.

Dans la mesure où elle donne sur l'extérieur, une porte d'entrée joue un rôle capital dans la maitrise du poste énergie. Les infiltrations d'air dues à une mauvaise isolation ou à une porte vétuste sont en effet autant de sources de déperditions énergétiques. D'une manière générale, une porte d'entrée ainsi que des ouvertures performantes dans un logement peuvent générer des économies d'énergie considérables. D’où l'importance de veiller à disposer d'une porte particulièrement bien isolée.

Et comme le coût d'une telle porte peut parfois être rédhibitoire pour la plupart des ménages, le gouvernement a mis en place un crédit d'impôt destiné à alléger la facture et permettre à chacun d'optimiser sa performance énergétique.

 

Quel taux pour le crédit d'impôt ?

C'est le taux de 30 % qui est en vigueur depuis le 1er septembre 2014 dans le cadre du crédit d'impôt pour remplacer sa porte d'entrée. Concrètement donc, il est possible de bénéficier d'une réduction de 30 % du montant des dépenses, dans la limite du plafond autorisé, lorsque l'on change sa porte d'entrée par un modèle performant d'un point de vue énergétique.

A noter cependant que le crédit d'impôt ne s'applique qu'au prix des fournitures, le prix de la pose étant par conséquent exclu du champ d'application de ce dispositif. A ce titre, la facture du professionnel certifié RGE doit faire apparaitre distinctement le coût des fournitures et celui de la pose.

Au regard des différentes mesures mises en place pour améliorer la performance énergétique du parc de logements français, à l'image du crédit d'impôt pour remplacer sa porte d'entrée, les particuliers sont largement incités à entreprendre les travaux nécessaires. Reste à savoir si ce dispositif sera renouvelé au-delà du 31 décembre 2016.

 

Quelles caractéristiques techniques ?

Pour pouvoir bénéficier du crédit d'impôt destiné à prendre en charge une partie de sa porte d'entrée, il convient de respecter le critère technique suivant : Ud ≤ 1,7 W/m2.K.

Plus précisément, Ud se rapporte au coefficient de transmission thermique, et est exprimé en watt par mètre carré kelvin (W/m2.K). Ainsi, le crédit d'impôt ne peut être accordé que si le coefficient de transmission thermique de la porte d'entrée est inférieur ou égal à 1,7 Watt/m2.Kelvin.

Autrement dit, plus ce coefficient de transmission thermique est faible, plus l'isolation thermique de la porte est élevée.

 

Quelles conditions pour en bénéficier ?

Outre ce critère technique, l'attribution d'un crédit d'impôt pour remplacer sa porte d'entrée est conditionnée par certaines autres conditions :

• Le demandeur doit être propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit de son habitation principale, laquelle est déclarée comme lieu de foyer fiscal et habitée plus de 6 mois dans l’année, et que celle-ci soit achevée depuis plus de 2 ans.

• Les travaux, doivent être réalisés par un professionnel titulaire du label Reconnu Garant de l’Environnement (RGE), incluant les fournitures et l'installation.

• Les dépenses engagées pour les travaux doivent être réglées entre le 1er janvier 2005 et le 31 décembre 2016, mais doivent également s’inscrire dans une démarche de développement durable. Par ailleurs, des plafonds de dépenses ont été instaurés afin de bénéficier de ce crédit d'impôt. Si le demandeur est une personne seule, le montant des dépenses ne peut ainsi excéder 8 000 €. Un couple ne peut quant à lui dépasser le plafond de 16 000 € de dépenses, et le plafond est majoré de 400 € par personne à charge. Il est à noter d'autre part que ces dépenses doivent avoir été réalisées sur une période de cinq années consécutives entre le 1er janvier 2005 et le 31 décembre 2016. Dans le cas de dépenses effectuées au-delà de cette période de cinq années, le demandeur a la possibilité d'effectuer deux demandes.

 

Tous savoir avec EASY DEVIS - Crédits d'impôt.

Voir tous les articles

Partager cet article :
   

Vous avez des projets de travaux ?

Notre service vous permet de comparer gratuitement les devis des artisans proches de chez vous, sans aucun engagement. 4 devis gratuits

Articles en relation :