Crédits d'impôt 2015

Réforme du dispositif au 1er septembre 2014. Dans le cadre du projet de loi sur la transition énergétique, la ministre de l'écologie a annoncé une réforme du CIDD dès le 1er septembre 2014, avec un taux unique de réduction d’impôt de 30 %, au lieu de 15 ou 25 %, sans obligation de réaliser un bouquet de travaux.

 

Rappel : les crédits d'impôt travaux sont issus de la volonté du gouvernement de faire valoir certains dispositifs d'énergie renouvelable et de développement durable dans le cadre de travaux de rénovation et d'isolation. Ces mécanismes et avantages fiscaux existent depuis 2005 et les taux et conditions d'application sont revus chaque année.


Les nouveautés 2014 sur le crédit d'impôt développement durable

La première nouveauté concerne les taux de crédit d'impôt développement durable en 2014. La presque totalité des taux ont été revus à la baisse par rapport à 2012. Ils sont passés d'une tranche comprise entre 12 et 45% de crédit d'impôt en 2012 à des taux désormais compris entre 15 et 25%.


Afin de compenser cette baisse du crédit d'impôt, le gouvernement a mis en place un nouveau mécanisme : le crédit d'impôt bouquet travaux. Les bouquets travaux permettent d'obtenir des taux de crédit d'impôt améliorés – à conditions d'engager au moins 2 actions ou équipements éligibles au crédit d'impôt. Pour en savoir plus, consultez notre article Bouquet Travaux. Retrouvez l'ensemble des taux et des concepts éligibles au crédit d'impôt 2014 dans notre grille de taux crédit d'impôt 2014.


Enfin, dernière mise à jour notable sur les crédits d'impôts 2014 : ils sont désormais à nouveau cumulables avec les prêts à taux zéro ECO-PTZ. Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre page Eco-PTZ


Rappel du principe de fonctionnement du crédit d'impôt

Prenons l'exemple d'un chauffe-eau solaire (appareil éligible au crédit d'impôt 2014) : vous achetez le Chauffage-eau solaire en 2013 au prix fixé. En 2014 – vous remplirez votre déclaration de revenus sur l'année 2013 – et renseignerez le prix d'achat du chauffe-eau solaire. Le trésor public appliquera alors un crédit d'impôt de 25% du prix de l'appareil (taux 2013 du crédit d'impôt sur les chauffe-eau solaire). Cette somme sera donc déduite du montant total de vos impôts sur le revenu.


C'est une aide significative à prendre en compte dans le calcul du prix de vos appareils de chauffage, devis de rénovation et de devis d'isolation de toiture. En plus de réduire votre consommation et facture d'énergie grâce à de nouveaux équipements plus performants, vous bénéficiez d'un coût de revient particulièrement avantageux grâce au crédit d'impôt.

Plus d'informations, rendez-vous sur nos pages mode emploi du crédit impôt et les pompes à chaleur concernées par le crédit d'impôt.