Choisir le bon isolant pour les parois de votre maison

Gros oeuvre & rénovation
Choisir le bon isolant pour les parois de votre maison

L'isolation d'une maison est indispensable pour économiser sur la facture énergétique (chauffage, climatisation). Même en s'équipant d'un matériel ultra-performant, écologique et économique en termes de chauffage, si l'on ne commence pas par l'isolation, les économies ne seront pas optimales. Pour éviter les déperditions de chaleur, vous l'aurez compris, il faut ISOLER. Quel type d'isolant choisir pour les murs ou pour les combles ? Comment isoler par l'extérieur ? Zoom sur les bons isolants pour améliorer la performance thermique.

 

 

Quelles parois de ma maison isoler ?

Dans un habitat non isolé, 75 % des déperditions passent par les paroiset se répartissent comme suit :

  • 30 % des déperditions par le toit,
  • 16 % des déperditions par les murs,
  • 16 % des déperditions par les sols,
  • 13 % des déperditions par les ouvertures (portes + fenêtres)

S'il est facile d'isoler l'ensemble des parois sur une construction neuve, il faudra procéder par étapes (zones à isoler) pour de la rénovation. Par ordre de priorités, on commencera par la toiture et l'isolation des combles.

Notre avis : Avant d'entamer des travaux, faites établir un diagnostic thermique afin de savoir où vous en êtes.

A noter : L'isolation reste soumise à la qualité de l'enveloppe du bâti.

Quel isolant pour les murs de ma maison ?

La déperdition calorifique qui passe par les murs représente 16 % de l'ensemble des pertes thermiques du logement. A chaque isolation correspond des matériaux spécifiques. Vous n'utiliserez donc par le même isolant pour la toiture, les murs ou les sols.

L'isolant pour les murs doit présenter une tenue mécanique qui va éviter à l'isolant de se tasser sur la durée. Un certificat Acermi atteste de la rigidité du produit. Les grandes familles d'isolants adaptés aux murs sont :

  • La laine de roche,
  • La laine de verre,
  • La laine de chanvre,
  • La plume de canard,
  • La polysthyrène PSE,
  • La laine de bois,
  • Le polyuréthane,
  • La laine de lin,
  • La laine de coton,
  • Les textiles recyclés.

Si les murs sont isolés par l'intérieur, votre espace à vivre risque de s'en trouver réduit. Deux solutions sont alors possibles :

  • Opter pour un isolant mince mais veiller à ce qu'il ait une bonne résistance thermique;
  • Isoler les murs par l'extérieur.

L'isolant qui va servir pour vos murs doit répondre à des valeurs de performance établies par la Réglementation Thermique (RT2012). La résistance thermique des murs d'un bâtiment basse consommation (BBC) devrait être comprise entre 1,5 et 2 m2K/W avec pour le minimum de résistance thermique attendue le rapport suivant : R (résistance thermique) = 4 m 2K/W.

Quel type d'isolant pour les combles ?

Contrairement aux murs, les combles nécessitent un isolant souple destiné à une application horizontale.

L'Ademe rappelle que c'est par la toiture non-isolée ou mal-isolée que les déperditions thermiques sont les plus importantes (30 %). Qu'il s'agisse de combles aménagés ou de combles perdus, l'isolation doit être une priorité.

Comme pour les murs, la performance thermique de l'isolant doit être certifiée. Dans ce domaine, il faut éviter les isolants minces même s'ils semblent faire gagner de la place. La résistance thermique minimale standardisée (RT2012) pour une toiture est :

  • Pour du neuf (construction) : R = 8 m2.K/W
  • Pour de l'ancien (rénovation) : R = 6 m2.K/W (combles aménagés) ou R = 7 m2.K/W (combles perdus)

Ces niveaux de résistance thermique sont demandés si vous faites valoir vos droits au crédit d'impôt (CITE).

Pour garantir une bonne performance de l'isolation, pensez à faire réaliser l'étanchéité à l'air (avec une membrane d'étanchéité à l'air).

Comme pour les murs, l'isolation des combles pourra se faire par l'extérieur vous permettant ainsi de gagner sur l'espace intérieur.

Isolation de la toiture par l'extérieur

Plusieurs techniques sont actuellement proposées par les professionnels.

Nous insistons sur l'importance de passer par un professionnel qualifié et labellisé RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) car ceci vous permettra l'accès à des aides et subventions de l'Etat dans le cadre de la performance thermique.

La technique du Sarking

Elle est idéale pour les charpentes traditionnelles en pente (type pannes et chevrons). Elle consiste à poser un lit rigide d'isolant (exemple : laine minérale haute densité) sur une volige pleine fixée elle-même sur les chevrons. Elle offre un choix étendu de finitions en couverture (tuiles, ardoises, feuilles métalliques, etc.).

La technique de l'isolation grâce aux caissons chevronnés

Il s'agit d'un panneau autoportant isolé à l'aide de mousse de polyuréthane ou du polysthyrène expansé ou de la laine de roche. La finition en sous face offre un large choix de décors.

Isolation Thermique par l'Extérieur (ITE) Système Integra Réno

Cette technique consiste à procéder à l'isolation thermique à partir d'un parement existant (rampants de la toiture). C'est une technique qui préserve les volumes habitables des combles et qui utilise des isolants à haute performance thermique.

Ces techniques doivent être impérativement mises en place par un professionnel de la couverture ayant tout le matériel approprié (panneaux lourds nécessitant matériel spécifique et savoir faire).

N'hésitez pas à demander plusieurs devis quelle que soit le type d'isolation choisie.

Tous savoir avec EASY DEVIS - Gros oeuvre & rénovation.

Voir tous les articles

Partager cet article :
   

Vous avez des projets de travaux ?

Notre service vous permet de comparer gratuitement les devis des artisans proches de chez vous, sans aucun engagement. 4 devis gratuits

Articles en relation :