Choisir des fenêtres et des portes performantes

Menuiserie & véranda
Choisir des fenêtres et des portes performantes

Si l'on considère qu'un changement de fenêtres ou de portes peut faire gagner jusqu'à 4°C dans l'habitat, ce n'est pas négligeable ! Mais encore faut-il faire le choix des bons matériaux et du type de vitrage adapté à l'amélioration de la performance thermique. Quels sont les matériaux les mieux adaptés ? Quels vitrages choisir ? Comment s'y retrouver entre les coefficients et les certifications ? Et quelles sont les aides dont vous pouvez bénéficier pour changer vos fenêtres et vos portes ?

 

 

Choisir les bons matériaux pour mes fenêtres

Pour réussir une rénovation thermique, il faut choisir les bons matériaux et les vitrages adaptés. La réglementation thermique (RT 2012) énonce un certain nombre de critères pour améliorer la performance énergétique de sa maison. L'enjeu est multiple : faire des économies d'énergie, économiser sur la facture, améliorer l'état de la planète en évitant les émissions à effet de serre.

Pour avoir une fenêtre ou une porte fenêtre performante, il va falloir faire le bon choix, tant pour les menuiseries utilisées que pour le vitrage. Bois, alu, PVC, mixte ? Les menuiseries passées en revue :

Le bois

Ses plus : il procure une excellente isolation thermique et acoustique. Les professionnels considèrent même que c'est le matériau le plus isolant. Il est aussi élégant et moins cher que d'autres matériaux. Enfin, les petites réparations sont faciles à faire sur ce type de matériau.

Ses moins : si l'on peut considérer ceci comme un handicap, le bois est un matériau qu'il faut traiter au départ, puis entretenir environ tous les deux ans.

Le PVC

Ses plus : les menuiseries en PVC sont les moins chères et ne nécessitent pas d'entretien. Elles procurent une bonne isolation.

Ses moins : le PVC contient des substances toxiques dont la combustion en cas d'incendie peut être très nocive pour les gens et l'environnement.

L'aluminium

Ses plus : il ne nécessite pas d'entretien et est très résistant. C'est aussi un bon isolant thermique.

Ses moins : l'alu est le matériau le plus cher – il est par exemple deux fois plus cher que le bois.

A noter : si vous voulez éviter les ponts thermiques dus à la forte conductivité de ce matériau, il faut choisir un aluminium avec rupteur de pont thermique (RPT).

Mixte Alu/bois

Ses plus : si l'on garde le côté bois pour l'intérieur des menuiseries, le mixte offre l'opportunité de ne pas avoir les inconvénients du tout-bois dont les parties exposées aux intempéries nécessitent un entretien régulier. Il allie donc la performance du bois et la résistance de l'alu et offre une bonne isolation thermique.

Ses moins : son coût est encore trop élevé (plus cher que des menuiseries tout alu).

Choisir le bon vitrage pour mes fenêtres

Un simple vitrage n'est pas suffisant pour une bonne isolation de vos fenêtres et portes-fenêtres. Pour améliorer la performance énergétique, optez plutôt pour un survitrage, un double-vitrage voire un triple-vitrage.

Le double-vitrage

Il offre une bonne isolation – thermique et phonique – par son mode de fabrication qui consiste à placer de l'air entre les deux plaques de verre afin de mieux isoler et d'éviter la sensation de froid sur le vitrage. Encore mieux, le double vitrage à isolation renforcée (VIR) renferme un gaz – le plus souvent de l'argon – qui permet de stopper radicalement toute déperdition de chaleur par les fenêtres. Il est trois fois plus isolant qu'un double-vitrage standard.

Le triple-vitrage

C'est le même principe que le double vitrage à isolation renforcée, mais l'épaisseur est plus importante puisqu'il y a 3 plaques de verre séparées chacune par du gaz (argon ou krypton).

Pour une bonne performance thermique de mes fenêtres et portes fenêtres

Pour savoir si vos menuiseries assurent une bonne performance thermique, des coefficients standards sont appliqués et, rassurez-vous, tous les professionnels connaissent ces normes.

De quoi, s'agit-il ?

Pour les fenêtres ou portes vitrées, on va rechercher la performance thermique en se servant d'un coefficient de transmission thermique (U). Ce coefficient se calcule en prenant en compte divers paramètres tels que :

  • La déperdition d'énergie du vitrage (UG);
  • La déperdition d'énergie du châssis et du vitrage (UW);
  • La transmission lumineuse (TL);
  • La transmission énergétique (G)

Le résultat ? Plus le coefficient (U) est faible, plus l'isolation est performante.

Attention : pour bénéficier d'un crédit d'impôt (CITE) les coefficients doivent répondre à des règles strictes :

  • Le rapport UW doit être égal ou inférieur à 1,3 W/m².K et le SW (facteur de transmission solaire) devra être égal ou inférieur à 0,3;
  • Ou bien
  • Le rapport UW doit être égal ou inférieur à 1,7 W/m².K et le SW devra être égal ou inférieur à 0,36.

Quelles sont les certifications existantes pour les fenêtres ?

Pour mieux s'y retrouver, de nombreux organismes ont élaboré des normes – certifications et labels – qui permettent d'être sûrs de la qualité d'un vitrage ou d'une menuiserie.

  • Pour la qualité et la performance du produit, on trouvera les certifications NF CSTBat (décernées par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) et NF Fenêtre Bois;
  • Pour la performance thermique et acoustique des fenêtres, vous pouvez faire confiance au label Acotherm;
  • Pour l'étanchéité des doubles vitrages, l'association CEKAL, créée en 1989 délivre des certifications permettant de choisir la qualité.

Quelles aides et subventions pour changer mes fenêtres et portes-fenêtres ?

Des aides et subventions ont été engagées par l'Etat pour venir en aide à ceux qui souhaitent réaliser des travaux dans le but d'une meilleure performance énergétique. Ce peut être le cas lors de l'installation de nouvelles fenêtres si celles-ci répondent aux normes de performance vues plus haut.

Le CITE ou Crédit d'Impôt pour la Transition Energétique

Ce crédit d'impôt peut aller jusqu'à 30 % pour le changement des fenêtres de votre logement. Il doit s'agir toutefois de travaux réalisés dans votre résidence principale et l'entreprise ou l'artisan doit avoir le label RGE (Reconnu Garant de l'Environnement).

La Prime Energie

Elle est accordée dans le cadre de travaux de rénovation énergétique menés par un artisan RGE. Il est conseillé de faire votre demande de Prime Energie avant d'accepter le devis de l'entreprise.

La Prime Energie Plus

Le montant de cette prime peut être jusqu'à 5 fois supérieure à celui de la Prime Energie classique. Toutefois, elle n'est attribuée qu'aux foyers les plus modestes dont le montant des revenus est inférieur au seuil des revenus définit par l'Anah. Ce seuil de revenus est également variable d'une région à l'autre et dépend du nombre de personnes qui constitue le foyer fiscal. Cette prime proposée par Quelle Energie n'est pas négligeable pour faire face aux coûts de remplacement du vitrage.

L'éco-PTZ

L'éco-PTZ (ou éco Prêt à Taux Zéro) peut être attribué pour la mise en place de double-vitrage.

La TVA à taux réduit

Depuis 2014, la TVA est passée à 5.5 % pour les travaux énergétiques. Il faut toutefois fournir des factures de l'entreprise qui réalise les travaux pour pouvoir en bénéficier.

Les aides de l'Anah (Agence Nationale de l'Habitat)

Ces aides financières s'adressent aux foyers les plus modestes et peuvent représenter jusqu'à 50 % des coûts des travaux de rénovation énergétique.

Les aides locales et régionales

Ces aides dépendent de votre lieu de résidence. Par exemple, pour les aides régionales, vous pouvez contacter directement l'EIE (Espace – Info – Energie). Quant aux aides locales, rapprochez-vous de votre mairie pour en savoir plus.

Bien choisir son artisan pour changer ses fenêtres ou portes fenêtres

Bénéficier d'aides de l'Etat ou de l'ADEME peut nécessiter de suivre certaines conditions : c'est l'éco-conditionnalité.

Dans la plupart des cas et des aides proposées, il vous sera demandé par exemple, de faire appel à un professionnel RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) pour bénéficier de l'aide. L'artisan RGE est évalué au moyen d'audits réguliers sur ses chantiers. C'est donc une réelle garantie pour vous, car les fenêtres performantes nécessitent également un professionnel qui sache effectuer une pose dans les règles de l'art.

Faites établir plusieurs devis. Le vitrier retenu devra vous fournir une information claire sur le coefficient UW. De la performance des fenêtres dépend l'éligibilité au crédit d'impôt : d'où l'importance d'avoir bien ficelé le projet dès le départ avec votre artisan.

Tous savoir avec EASY DEVIS - Menuiserie & véranda.

Voir tous les articles

Partager cet article :
   

Vous avez des projets de travaux ?

Notre service vous permet de comparer gratuitement les devis des artisans proches de chez vous, sans aucun engagement. 4 devis gratuits

Articles en relation :