Validité diagnostic amiante: Les règles à suivre

Validité diagnostic amiante
Valeur sélectionnée : 1
Sommaire

En France, la validité du diagnostic amiante est un aspect crucial à prendre en compte lors de la vente ou de la location d’un logement. Il s’agit d’un contrôle amiante qui vise à analyser la présence de ce matériau dans les bâtiments, conformément à la réglementation en vigueur. L’expertise amiante est essentielle pour garantir la sécurité des occupants et des bâtiments, en identifiant les risques liés à l’amiante et en prenant les mesures appropriées, comme le désamiantage si nécessaire.

  • Le diagnostic amiante est obligatoire lors de la vente ou de la location d’un logement construit avant juillet 1997.
  • Le diagnostic doit être effectué par un professionnel certifié qui recherche la présence d’amiante dans certains matériaux spécifiques.
  • La validité du diagnostic dépend de sa date de réalisation, avec une durée illimitée pour ceux effectués à partir du 1er avril 2013.
  • En cas de travaux de rénovation, il est recommandé de réaliser un nouveau diagnostic amiante.
  • Le non-respect de l’obligation du diagnostic amiante peut entraîner des sanctions pour le vendeur, le diagnostiqueur et le notaire.
  • Il est important de constituer et de tenir à jour le dossier Amiante Parties Privatives (DAPP) et le Dossier Technique Amiante (DTA) pour informer les occupants et les intervenants sur les matériaux contenant de l’amiante.

Pourquoi est-il nécessaire de réaliser un diagnostic amiante ?

Le diagnostic amiante est une étape obligatoire pour garantir la sécurité des occupants d’un logement et prévenir les risques liés à la présence d’amiante. L’amiante est un matériau dangereux qui peut causer des maladies respiratoires graves, notamment le cancer du poumon. Il a été largement utilisé dans la construction avant son interdiction en France en 1997. De nombreux bâtiments, y compris les maisons individuelles, peuvent donc encore contenir de l’amiante.

Le diagnostic amiante permet d’identifier les matériaux contenant de l’amiante dans un logement. Il doit être réalisé par un professionnel certifié et qualifié pour effectuer ce type d’analyse. Le diagnostic consiste à prélever des échantillons de matériaux spécifiques, tels que les faux plafonds, les revêtements de sol, les conduits de ventilation, et à les analyser en laboratoire pour détecter la présence d’amiante. Un rapport détaillé est ensuite établi, indiquant les résultats des analyses et les recommandations éventuelles pour protéger les occupants du logement.

Il est important de réaliser un diagnostic amiante avant de vendre ou de louer un logement, car la présence d’amiante peut avoir un impact sur la valeur et la sécurité de la propriété. De plus, la réglementation française impose cette obligation pour protéger la santé des occupants. Le rapport du diagnostic doit être inclus dans le dossier de diagnostic technique et remis à l’acheteur ou au locataire au moment de la transaction immobilière.

Les risques liés à l’amiante

L’amiante présente un risque pour la santé lorsqu’il est libéré dans l’air et inhalé. Les fibres d’amiante sont très fines et peuvent pénétrer profondément dans les poumons, provoquant des lésions et des maladies respiratoires. Les personnes exposées à l’amiante peuvent développer des pathologies telles que l’asbestose, le cancer du poumon et le mésothéliome, qui sont souvent mortelles.

Risques liés à l’amiante : La présence d’amiante dans un logement peut :
Cancer du poumon Causer des maladies respiratoires graves
Mésothéliome Affecter la valeur et la sécurité de la propriété
Asbestose Constituer une menace pour la santé des occupants

Il est donc essentiel de réaliser un diagnostic amiante afin d’identifier la présence de ce matériau dangereux dans un logement et de prendre les mesures appropriées pour protéger les occupants.

diagnostic amiante

Quand est-ce que le diagnostic amiante est obligatoire ?

Le diagnostic amiante est obligatoire lors de la vente ou de la location d’un logement dont le permis de construire a été délivré avant juillet 1997. Cette réglementation vise à protéger les futurs occupants en les informant sur la présence éventuelle d’amiante dans les bâtiments, ainsi que sur les risques pour la santé associés à cette substance dangereuse.

Pour se conformer à cette obligation, il est nécessaire de faire appel à un professionnel certifié qui effectuera un diagnostic complet à la recherche d’amiante dans une liste de matériaux spécifiques tels que les faux plafonds, les dalles de sol, les toitures, les canalisations, et bien d’autres encore. Le rapport du diagnostic amiante doit être intégré au dossier de diagnostic technique et remis à l’acquéreur au moment de la signature de la promesse de vente ou de l’acte de vente.

Il est important de noter que la validité du diagnostic amiante varie en fonction de sa date de réalisation. À partir du 1er avril 2013, les diagnostics amiante ont une durée de validité illimitée. Cependant, il est recommandé de réaliser un nouveau diagnostic en cas de travaux de rénovation dans le logement, car cela pourrait modifier la présence ou l’état de l’amiante.

diagnostics amiante

Logement construit avant juillet 1997 Logement construit après juillet 1997
Obligation de réaliser un diagnostic amiante Pas d’obligation de réaliser un diagnostic amiante
Diagnostic intégré au dossier de diagnostic technique
Remise du rapport de diagnostic à l’acquéreur
Validité illimitée pour les diagnostics réalisés à partir du 1er avril 2013

En conclusion, le diagnostic amiante est une étape obligatoire lors de la vente ou de la location d’un logement construit avant juillet 1997. Il permet d’assurer la sécurité et la santé des futurs occupants en les informant sur la présence éventuelle d’amiante dans les matériaux de construction. Faire appel à un professionnel certifié est donc essentiel pour se conformer à la réglementation amiante en vigueur. De plus, il est recommandé de tenir à jour le dossier Amiante Parties Privatives (DAPP) et le Dossier Technique Amiante (DTA) afin d’informer les occupants et les intervenants sur les matériaux contenant de l’amiante.

Qui peut réaliser un diagnostic amiante ?

Le diagnostic amiante doit être réalisé par un professionnel certifié ayant les compétences requises pour effectuer des recherches précises de la présence d’amiante dans les matériaux spécifiques. En raison des risques potentiels pour la santé, il est essentiel de faire appel à un expert qualifié pour mener cette tâche importante.

Un professionnel certifié dispose des connaissances et des compétences nécessaires pour effectuer une évaluation précise de la présence d’amiante dans les bâtiments. Il sait quels matériaux spécifiques doivent être recherchés et comment les analyser correctement pour garantir des résultats fiables.

En engageant un professionnel certifié, vous vous assurez que le diagnostic amiante est réalisé conformément aux normes et réglementations en vigueur. De plus, le rapport de diagnostic établi par cet expert est un document officiel qui sera intégré au dossier de diagnostic technique et remis à l’acquéreur lors de la vente ou de la location du logement.

Professionnel certifié : Expertise amiante

Avantages d’engager un professionnel certifié :
1. Connaissances approfondies des normes et réglementations en matière d’amiante
2. Expertise dans la recherche et l’analyse de différents matériaux contenant de l’amiante
3. Capacité à fournir des résultats précis et fiables
4. Rapport de diagnostic officiel pour le dossier technique

En conclusion, pour assurer la conformité et la sécurité, il est important de faire appel à un professionnel certifié ayant l’expertise et les compétences nécessaires pour réaliser un diagnostic amiante. Cela garantira que toutes les vérifications nécessaires sont effectuées de manière précise et complète, réduisant ainsi les risques potentiels liés à la présence d’amiante dans les bâtiments.

Expertise amiante

Lors d’un diagnostic amiante, le professionnel certifié recherche la présence d’amiante dans une liste de matériaux spécifiques, en effectuant une analyse précise des différents éléments du bâtiment. Il utilise des techniques d’échantillonnage et d’analyse pour déterminer si les matériaux contiennent de l’amiante et évalue ainsi le risque potentiel pour la santé des occupants.

Les matériaux spécifiques recherchés lors d’un diagnostic amiante comprennent, entre autres, les fibrociments, les faux plafonds, les revêtements de sol, les conduits de ventilation, les calorifugeages, les joints d’étanchéité, et les toitures. Ces matériaux ont été couramment utilisés dans les constructions avant l’interdiction de l’amiante en France, et peuvent représenter un danger s’ils sont endommagés ou altérés.

Pour chaque matériau inspecté, le professionnel certifié prépare un rapport détaillé qui indique si l’amiante a été détectée, la quantité présente, l’état du matériau, et les recommandations pour traiter ou surveiller les matériaux contenant de l’amiante. Ces informations sont essentielles pour évaluer les risques associés à la présence d’amiante dans le bâtiment.

Exemple de rapport de diagnostic amiante :

« Suite à notre analyse, nous avons identifié la présence d’amiante dans les revêtements de sol du logement, spécifiquement dans la moquette de la chambre principale. L’échantillon prélevé indique une quantité infime d’amiante, mais il est recommandé de ne pas endommager ou remplacer la moquette sans prendre les mesures appropriées de sécurité. Nous conseillons également une surveillance régulière de la condition de la moquette pour détecter tout changement qui pourrait augmenter les risques pour la santé. »

Tableau des matériaux spécifiques recherchés lors d’un diagnostic amiante :

Matériau Risques associés Recommandations
Fibrociments Libération de fibres d’amiante en cas d’usure ou de détérioration Évaluation et traitement par des professionnels qualifiés
Faux plafonds Présence de matériaux contenant de l’amiante Évaluation et surveillance régulière de l’état
Revêtements de sol Libération de fibres d’amiante en cas de dégradation Évaluation, surveillance et retraitement si nécessaire
Conduits de ventilation Présence de calorifugeages ou de joints d’étanchéité contenant de l’amiante Évaluation et traitement par des professionnels qualifiés
Calorifugeages Libération de fibres d’amiante en cas de détérioration Évaluation, surveillance régulière et retraitement si nécessaire
Joints d’étanchéité Présence de matériaux contenant de l’amiante entre les éléments de construction Évaluation et traitement par des professionnels qualifiés
Toitures Présence de fibrociments ou de matériaux d’étanchéité contenant de l’amiante Évaluation, surveillance régulière et retraitement si nécessaire

Il est essentiel de comprendre les éléments recherchés lors d’un diagnostic amiante pour garantir la sécurité des occupants et se conformer à la réglementation en vigueur. Faire appel à un professionnel certifié est crucial pour effectuer une analyse précise des matériaux spécifiques et fournir des recommandations appropriées pour le traitement ou la surveillance des matériaux contenant de l’amiante.

matériaux spécifiques recherchés lors d'un diagnostic amiante

La durée de validité d’un diagnostic amiante dépend de sa date de réalisation, avec une durée illimitée pour ceux effectués à partir du 1er avril 2013. Cela signifie que si vous avez fait réaliser un diagnostic amiante après cette date, vous n’avez pas besoin de le refaire pour vendre ou louer votre logement. C’est une bonne nouvelle, car cela évite de supporter des coûts supplémentaires liés à la réalisation de nouveaux diagnostics.

Cependant, il est important de rappeler que même si le diagnostic amiante a une durée de validité illimitée, vous devrez le mettre à jour en cas de travaux de rénovation dans votre logement. En effet, les travaux peuvent altérer la présence d’amiante dans les matériaux et nécessitent donc une nouvelle évaluation. Cette mise à jour est essentielle pour protéger la santé des occupants et garantir la sécurité des bâtiments.

Afin de respecter la réglementation amiante, il est également recommandé de constituer et de tenir à jour le dossier Amiante Parties Privatives (DAPP) et le Dossier Technique Amiante (DTA). Ces dossiers permettent d’informer les occupants et les intervenants sur les matériaux contenant de l’amiante présents dans le logement. Ils doivent être mis à disposition de manière transparente et accessible, afin de garantir la sécurité et la tranquillité des occupants.

validité diagnostic amiante

Date de réalisation du diagnostic Validité
Avant le 1er avril 2013 Illimité
Après le 1er avril 2013 Illimité

En conclusion, la validité d’un diagnostic amiante dépend de sa date de réalisation. À partir du 1er avril 2013, la durée de validité est illimitée, ce qui vous évite de devoir refaire le diagnostic chaque fois que vous souhaitez vendre ou louer votre logement. Cependant, il est important de le mettre à jour en cas de travaux de rénovation et de constituer les dossiers nécessaires pour informer les occupants sur les matériaux contenant de l’amiante présents dans le logement. En respectant ces obligations, vous garantissez la sécurité des bâtiments et la tranquillité des occupants.

Quelles sont les obligations en cas de travaux de rénovation ?

Il est fortement recommandé de réaliser un nouveau diagnostic amiante en cas de travaux de rénovation dans le logement afin de garantir la sécurité des occupants et des intervenants. En effet, les travaux de rénovation peuvent entraîner des perturbations dans les matériaux contenant de l’amiante, ce qui peut libérer des fibres dangereuses dans l’air.

Le diagnostic amiante effectué avant les travaux peut ne pas prendre en compte les nouveaux matériaux utilisés pour la rénovation, rendant le logement potentiellement dangereux pour les personnes qui y vivent ou y travaillent. Par conséquent, il est essentiel de réaliser un nouveau diagnostic pour évaluer la présence d’amiante dans les matériaux ajoutés ou modifiés lors des travaux de rénovation.

Quelles sont les étapes à suivre lors de travaux de rénovation ?

  1. Faites appel à un professionnel certifié: Engagez un diagnostiqueur immobilier professionnel certifié ayant l’expertise nécessaire pour rechercher la présence d’amiante dans les matériaux spécifiques utilisés lors des travaux de rénovation.
  2. Planifiez le diagnostic en amont: Prévoyez le diagnostic amiante avant le début des travaux de rénovation afin d’avoir toutes les informations nécessaires pour garantir la sécurité des occupants et des intervenants. Assurez-vous que le diagnostiqueur dispose de suffisamment de temps pour réaliser les analyses appropriées.
  3. Intégrez le rapport au dossier de diagnostic technique: Une fois le diagnostic amiante réalisé, assurez-vous de l’intégrer au dossier de diagnostic technique du logement. Ce rapport doit être remis à l’acquéreur au moment de la signature de la promesse de vente ou de l’acte de vente.
  4. Prenez les mesures adéquates: Si le diagnostic révèle la présence d’amiante, prenez les mesures appropriées pour garantir la sécurité des occupants et des intervenants. Cela peut inclure le désamiantage des matériaux concernés par des professionnels qualifiés.

En respectant ces obligations, vous contribuerez à garantir la sécurité de toutes les parties concernées pendant et après les travaux de rénovation. Assurez-vous de suivre les règles et réglementations en vigueur pour vous protéger et protéger les autres contre les risques liés à l’amiante.

Travaux de rénovation

Avantages du nouveau diagnostic amiante lors des travaux de rénovation:
– Évaluation précise de la présence d’amiante dans les nouveaux matériaux
– Garantie de la sécurité des occupants et des intervenants
– Respect des règles et réglementations en vigueur

Quelles sont les sanctions en cas de non-respect de l’obligation du diagnostic amiante ?

Le non-respect de l’obligation de réaliser un diagnostic amiante peut entraîner des sanctions pour le vendeur, le diagnostiqueur et même le notaire. En France, la loi impose la réalisation de ce diagnostic lors de la vente ou de la location d’un logement dont le permis de construire a été délivré avant juillet 1997. Ce diagnostic doit être effectué par un professionnel certifié qui recherche la présence d’amiante dans une liste de matériaux spécifiques.

Le vendeur est tenu de fournir le rapport de diagnostic au moment de la signature de la promesse de vente ou de l’acte de vente. S’il ne respecte pas cette obligation, il peut être condamné à une amende pouvant aller jusqu’à 1 500 euros. En outre, le notaire peut refuser de procéder à la transaction si le diagnostic amiante n’a pas été réalisé.

Le diagnostiqueur, quant à lui, peut également être sanctionné s’il ne respecte pas les règles en vigueur lors de la réalisation du diagnostic. Il peut s’exposer à des poursuites pénales et à des sanctions financières, notamment en cas de faute grave ou de falsification des résultats du diagnostic.

Il est donc essentiel de se conformer à l’obligation de réaliser un diagnostic amiante, afin d’éviter tout risque de sanctions et de garantir la sécurité des futurs occupants du logement. Pour rappel, la présence d’amiante dans les bâtiments peut entraîner des risques pour la santé, notamment des maladies respiratoires graves.

Tableau des sanctions en cas de non-respect du diagnostic amiante

Personne concernée Sanctions
Vendeur Amende pouvant aller jusqu’à 1 500 euros
Diagnostiqueur Poursuites pénales et sanctions financières
Notaire Refus de procéder à la transaction

En conclusion, le non-respect de l’obligation de réaliser un diagnostic amiante peut entraîner des conséquences juridiques et financières importantes pour le vendeur, le diagnostiqueur et le notaire. Pour éviter ces sanctions, il est essentiel de se conformer à la réglementation en vigueur et de faire appel à un professionnel certifié pour effectuer le diagnostic amiante.

diagnostic amiante

Il est essentiel de constituer et de tenir à jour le dossier Amiante Parties Privatives (DAPP) et le Dossier Technique Amiante (DTA) afin d’informer les occupants et les intervenants sur les matériaux contenant de l’amiante. Le dossier Amiante Parties Privatives (DAPP) concerne les logements en copropriété et doit être établi par le syndic de copropriété. Il répertorie les informations sur les matériaux et produits susceptibles de contenir de l’amiante présents dans chaque partie privative du bâtiment. Ce dossier est consultable par les occupants et les entreprises intervenant dans le logement. Le Dossier Technique Amiante (DTA), quant à lui, concerne les immeubles collectifs d’habitation et les immeubles de bureaux construits avant le 1er juillet 1997. Il doit être établi par le propriétaire de l’immeuble et recense les matériaux et produits contenant de l’amiante présents dans les parties communes. Ce dossier doit être mis à jour en cas de travaux modifiant l’état des matériaux contenant de l’amiante.

Le dossier Amiante Parties Privatives (DAPP) et le Dossier Technique Amiante (DTA) doivent être conservés et mis à jour régulièrement. Ils doivent être tenus à disposition des occupants et des entreprises intervenant dans le logement. Ces dossiers permettent de garantir la sécurité des occupants en les informant sur les matériaux contenant de l’amiante présents dans le bâtiment. Ils sont également indispensables pour les travaux de rénovation, car ils permettent d’identifier les matériaux à traiter lors du désamiantage. En cas de non-conformité ou d’absence de ces dossiers, des sanctions peuvent être appliquées.

Exemple de tableaux récapitulatifs des matériaux contenant de l’amiante :

Localisation Matériaux concernés Date de l’état Date de renouvellement
Cuisine Isolant des tuyaux 01/01/2005 01/01/2030
Salon Plaques de faux plafond 01/01/2008 01/01/2033
Salle de bains Joints d’étanchéité des sanitaires 01/01/2010 01/01/2035

Il est recommandé de consulter régulièrement ces dossiers et de les mettre à jour dès lors qu’il y a des travaux ou des modifications dans le bâtiment. Les informations contenues dans ces dossiers garantissent la sécurité des occupants et des intervenants en leur permettant de prendre les mesures nécessaires pour éviter toute exposition à l’amiante. En cas de doute sur la présence d’amiante dans un matériau, il est recommandé de faire appel à un professionnel certifié qui pourra effectuer une analyse approfondie.

dossier Amiante Parties Privatives (DAPP)

En conclusion, il est primordial de constituer et de tenir à jour le dossier Amiante Parties Privatives (DAPP) et le Dossier Technique Amiante (DTA) afin d’informer les occupants et les intervenants sur les matériaux contenant de l’amiante présents dans le bâtiment. Ces dossiers garantissent la sécurité des personnes et permettent de prendre les mesures nécessaires en cas de travaux ou de désamiantage. Veiller à leur mise à jour régulière est essentiel pour assurer la conformité aux réglementations en vigueur et prévenir les risques d’exposition à l’amiante.

Conseils pour respecter les règles du diagnostic amiante

Pour respecter les règles du diagnostic amiante, il est recommandé de faire appel à un professionnel certifié, d’effectuer les travaux de désamiantage si nécessaire, et de se conformer à la réglementation en vigueur pour garantir la sécurité des bâtiments.

Lorsque vous envisagez de réaliser un diagnostic amiante, il est essentiel de faire appel à un professionnel certifié. Ces experts disposent de l’expertise nécessaire pour rechercher la présence d’amiante dans une liste de matériaux spécifiques, conformément à la réglementation en vigueur. Faire appel à un professionnel certifié vous assure d’obtenir un diagnostic précis et fiable.

Si le diagnostic amiante révèle la présence d’amiante dans votre logement, il est important d’effectuer les travaux de désamiantage appropriés. Cela garantit la sécurité des occupants et des intervenants, en éliminant les risques liés à l’amiante. Les travaux de désamiantage doivent être effectués par des professionnels qualifiés, conformément aux normes et réglementations en vigueur.

Enfin, pour vous conformer à la réglementation en vigueur, il est essentiel de tenir compte des obligations spécifiques concernant le diagnostic amiante. Assurez-vous de respecter les délais et les procédures de diagnostic, et de fournir les rapports de diagnostic appropriés aux parties concernées. La conformité à la réglementation garantit la sécurité des bâtiments et des occupants.

réglementation amiante

Date de réalisation du diagnostic Validité du diagnostic
Avant le 1er avril 2013 Illimitée
À partir du 1er avril 2013 Validité illimitée

Conclusion

En conclusion, la validité du diagnostic amiante est un aspect essentiel lors de la vente ou de la location d’un logement, garantissant la sécurité des occupants et respectant la réglementation en vigueur. Ce diagnostic doit être réalisé par un professionnel certifié qui recherche la présence d’amiante dans une liste de matériaux spécifiques. Le rapport du diagnostic doit être intégré au dossier de diagnostic technique et remis à l’acquéreur au moment de la signature de la promesse de vente ou de l’acte de vente.

La durée de validité du diagnostic amiante dépend de sa date de réalisation. À partir du 1er avril 2013, les diagnostics amiante ont une durée illimitée. Cependant, il est recommandé de réaliser un nouveau diagnostic en cas de travaux de rénovation dans le logement, afin de s’assurer de l’absence d’amiante ou de prendre les mesures nécessaires pour garantir la sécurité des intervenants.

Il est important de souligner que le non-respect de l’obligation de réaliser un diagnostic amiante peut entraîner des sanctions pour le vendeur, le diagnostiqueur et même le notaire. Il est donc essentiel de se conformer aux règles et de faire appel à un professionnel certifié pour effectuer le diagnostic amiante.

Enfin, pour garantir la sécurité des occupants et informer les intervenants, il est également recommandé de constituer et de tenir à jour le dossier Amiante Parties Privatives (DAPP) et le Dossier Technique Amiante (DTA) qui recensent les matériaux contenant de l’amiante dans le logement. Ces dossiers permettent de fournir les informations nécessaires sur la présence d’amiante aux occupants et aux futurs intervenants.

FAQ

Q: Qu’est-ce que le diagnostic amiante et quand est-il obligatoire ?

A: Le diagnostic amiante consiste à rechercher la présence d’amiante dans les matériaux d’un logement. Il est obligatoire lors de la vente ou de la location d’un logement dont le permis de construire a été délivré avant juillet 1997.

Q: Qui peut réaliser un diagnostic amiante ?

A: Le diagnostic amiante doit être effectué par un professionnel certifié ayant l’expertise nécessaire pour rechercher la présence d’amiante dans les matériaux spécifiques.

Q: Quels sont les éléments recherchés lors d’un diagnostic amiante ?

A: Lors d’un diagnostic amiante, les professionnels recherchent la présence d’amiante dans une liste de matériaux spécifiques tels que les toitures, les murs, les sols, les conduits, et les isolants.

Q: Quelle est la validité d’un diagnostic amiante ?

A: La validité d’un diagnostic amiante dépend de sa date de réalisation. Les diagnostics effectués à partir du 1er avril 2013 sont valables indéfiniment. Cependant, il est recommandé de réaliser un nouveau diagnostic en cas de travaux de rénovation.

Q: Quelles sont les sanctions en cas de non-respect de l’obligation du diagnostic amiante ?

A: Le non-respect de l’obligation du diagnostic amiante peut entraîner des sanctions pour le vendeur, le diagnostiqueur et même le notaire, pouvant aller jusqu’à des amendes importantes.

Q: Quels sont les dossiers à constituer et à tenir à jour ?

A: Il est important de constituer et de tenir à jour le dossier Amiante Parties Privatives (DAPP) et le Dossier Technique Amiante (DTA) pour informer les occupants et les intervenants sur les matériaux contenant de l’amiante.

Liens sources

À propos de l'auteur

Philippe Renaud
Philippe Renaud

Votre maestro résident en diagnostics immobiliers chez Easy Devis. Fort de plusieurs années d'expertise, Philippe apporte clarté et précision dans le monde souvent complexe du diagnostic immobilier.

Lorsqu'il n'est pas plongé dans les nuances des diagnostics immobiliers, Philippe défend la mission d'easy-devis.fr : rendre les évaluations immobilières transparentes et facilement comparables. Une voix de confiance dans l'industrie, Philippe est dédié à s'assurer que les propriétaires et les acheteurs en France sont toujours bien informés.

Partager cet article :

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp