Acheter une chaudière : comment choisir ?

Chauffage & climatisation
Acheter une chaudière : comment choisir ?

La consommation en eau chaude et chauffage représenterait pour la moyenne des ménages, de 60 à 75 % des dépenses d'énergie du foyer, selon l'Ademe (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie). Choisir une chaudière doit se faire, avec l'objectif de se chauffer sans polluer, mais aussi avec la volonté de privilégier le rendement à long terme avec les économies d'énergie à la clé et non l'achat le moins cher de départ. Quelles sont les questions à se poser ? Quel type de chaudière choisir ? Quelles aides et subventions ?

 

 

Acheter une chaudière : les questions à se poser

La chaudière sera d'autant plus efficace et rentable si vous avez auparavant réfléchi aux questions suivantes :

  • Où en est l'isolation de votre logement ? Sachez que, quel que soit le modèle de chaudière que vous allez acquérir, et même s'il s'avère d'un excellent rendement, vous risquez de faire des dépenses inutiles si vous n'avez pas auparavant renforcé l'isolation de votre maison (où en est la toiture ? Où en sont les menuiseries ? Faites le point);
  • Quelle surface votre chaudière devra-t-elle couvrir et pour combien de personnes ? On ne choisit pas une chaudière de même rendement pour une petite surface et deux ou trois usagers que pour une famille nombreuse et une grande surface d'habitation.

Notre conseil : il peut s'avérer utile de faire faire une étude thermique par un professionnel avant de faire l'achat de votre chaudière. Vous saurez ainsi où vous en êtes de votre isolation.

Acheter une chaudière : les critères de choix

Trouver le meilleur système de chauffage signifie apprendre à penser sa chaudière en fonction de la technologie utilisée et la marque, du type d'énergie que l'on souhaite utiliser qui soit à la fois rentable et peu polluante et du prix qui peut aller du simple au triple ! Faisons le point.

Technologie chaudières

Les technologies de chaudières que l'on trouve sur le marché - basse température, chaudière à ventouse, chaudière à gaz, à condensation ou chaudière à micro-génération – offrent chacune des avantages et des inconvénients. Certaines technologies ouvrent même droit à des aides. D'où l'utilité de bien les différencier.

Marques chaudières

Les principaux leaders du marché en France offrent différents modèles de chaudières : Vaillant, Frisquet, Atlantic, De Dietrich ou Viessman.

Energie chaudières

Gaz, fioul, bois/granulés ? Certaines chaudières peuvent aussi combiner deux types d'énergie. Pour faire jouer son droit à des aides de l'Etat, on choisira plutôt l'option non-polluante en privilégiant des énergies renouvelables.

Prix chaudière

Ce coût varie selon la surface d'habitation et la technologie de votre modèle, mais sachez que certains types de chaudières peuvent bénéficier d'aides et de subventions. En outre, il faut se rappeler, qu'un investissement plus important au départ pour un bon rendement et des économies d'énergies visibles sur les factures, est loin de constituer un mauvais choix.

Acheter une chaudière: comment bien choisir son modèle ?

Trois grands modèles de chaudières se démarquent sur le marché :

  • Les chaudières standards;
  • Les chaudières à condensation;
  • Les chaudières bois.

On trouve également d'autres modèles comme les chaudières à ventouse ou encore les chaudières basse température.

 

Les chaudières standards

Principe : ce sont principalement des chaudières fonctionnant au gaz, au fioul ou à l'électricité. Le gaz est l'énergie la plus économique.

Avantage : ce type de chaudière est sans doute la moins chère de toutes à l'achat.

Inconvénient : n'utilisant pas d'énergie renouvelable, cette chaudière certes moins chère, n'ouvre pas droit à des subventions. En effet, elle fonctionne essentiellement avec des énergies fossiles (gaz, fioul, électricité) dont l'utilisation s'avère polluante pour l'environnement.

 

Les chaudières à condensation

Principe : utilise un système de récupération de la vapeur d'eau produite par le mécanisme de combustion. La condensation sert ensuite à chauffer l'eau de retour des radiateurs.

Avantage : cette chaudière offre un excellent rendement, ce qui compense un prix d'achat élevé. A l'usage, les économies sur la facture énergétique peuvent aller jusqu'à 30 %. De plus, ce type de chaudière entre dans les chauffages pouvant bénéficier d'aides financières (chaudières gaz à condensation).

Inconvénient : son prix d'achat représente le double par rapport à une chaudière standard.

 

Les chaudières gaz basse température

Principe : ce modèle de chaudière fonctionne dès 35° et jusqu'à 60° C. En comparaison, les chaudières classiques doivent monter à 90°C pour la même puissance de chauffe. Ce principe de fonctionnement en fait une économe du point de vue du combustible. L'idéal est de la coupler avec des radiateurs et planchers chauffants.

Avantage : Bon niveau de confort thermique et pollution réduite. L'installation de cette chaudière est facile et le gaz est un combustible peu coûteux.

Inconvénient : si elle peut donner droit à certaines aides (aides locales ou aides de l'Anah), elle n'entre pas dans les critères pour un crédit d'impôt, le gaz étant une énergie fossile.

 

Les chaudières bois

Principe : Avec un mode de fonctionnement, manuel ou automatique, elle utilise le bois (granulés, pellets ou bois déchiqueté) comme combustible.

Avantage : elle est peu polluante et permet de bénéficier d'un crédit d'impôt.

Inconvénient : une chaudière qui reste très chère à l'achat.

Acheter une chaudière : les aides financières

L'achat et l'installation de certaines chaudières peut donner droit à des subventions de l'Etat, sous certaines conditions. Il est notamment demandé de passer par un professionnel RGE.

Ce sont les chaudières les moins polluantes qui sont concernées :

- Chaudière à condensation;

- Chaudière à condensation et à micro-génération gaz.

A noter : la chaudière à condensation a le vent en poupe. D'une part, elle est moins polluante que d'autres modèles de chaudières, d'autre part, elle est facile à installer et peut faire économiser jusqu'à 20 % sur la facture d'énergie par rapport à une chaudière standard (source : ADEME).

Si vous hésitez encore, demandez conseil à des chauffagistes et faites établir plusieurs devis.

 

Qu'est-ce que l'éco-conditionnalité ?

Les aides et subventions de l'Etat sont soumises à certaines conditions, c'est ce que l'on appelle éco-conditionnalité. En particulier, il vous sera spécifié de faire appel à un professionnel RGE (Reconnu Garant de l'Environnement). Il vous garantit une installation de votre chaudière qui réponde aux normes en vigueur. Les plombiers-chauffagistes ont un label qui leur est propre : le Chauffage + qui leur donne les qualifications requises pour l'installation de chaudières à condensation ou à micro-cogénération par exemple.

 

Les aides et subventions

Le CITE (Crédit d'Impôt pour la Transition Energétique, anciennement CIDD – Crédit d'Impôt Développement Durable)

Il représente 30 % de crédit d'impôt pour l'installation de votre chaudière à micro-cogénération par exemple. Il faut toutefois que cette installation se fasse dans votre résidence principale. La construction de ce logement doit avoir plus de 2 ans.

L'Eco-PTZ (éco-prêt à taux zéro)

Il s'agit d'un prêt pouvant aller jusqu'à 20 000 euros que vous pourrez demander dans toutes les banques participant au programme. Sans condition de ressources et remboursable sans intérêt (taux zéro), ce prêt est applicable aux chaudières non-polluantes, installées par un professionnel RGE.

Les aides de l'Anah (Agence Nationale de l'Habitat)

Ces aides, comme le programme Habiter Mieux, ont pour but d'aider les foyers les plus modestes, en situation de précarité énergétique, afin d'améliorer la performance énergétique de leur logement. Il est soumis à des seuils de salaires définis par l'organisme.

La TVA à taux réduit

La TVA à 5,5 % peut s'appliquer pour une chaudière à condensation et à micro-génération gaz par exemple, à condition que l'installation soit faite par un professionnel RGE et de pouvoir présenter une facture de l'entreprise ou de l'artisan.

Les primes d'économie d'énergie

Pour l'achat d'une chaudière plus performante, certains magasins peuvent accorder des primes à leurs clients. N'hésitez pas à vous renseigner auprès de votre point de vente.

Les primes à la rénovation énergétique

Ces primes peuvent, sous certaines conditions, aller de 1 350 à 3 000 Euros.

Tous savoir avec EASY DEVIS - Chauffage & climatisation.

Voir tous les articles

Partager cet article :
   

Vous avez des projets de travaux ?

Notre service vous permet de comparer gratuitement les devis des artisans proches de chez vous, sans aucun engagement. 4 devis gratuits

Articles en relation :