Rénovation énergétique : les aides auxquelles vous pouvez prétendre en 2018

Crédits d'impôt
Rénovation énergétique : les aides auxquelles vous pouvez prétendre en 2018
Une toiture mal isolée représente une déperdition de chaleur de l'ordre de 30 % et cela peut vite chiffrer sur la facture d'énergie. De plus, l'impact est important pour l'environnement lorsqu'une maison ou un appartement est énergivore. Si les ménages hésitent à faire procéder à de gros travaux de rénovation, la raison est souvent le coût important que cela représente pour leur budget. Pourtant de nombreuses aides existent et sont d'ailleurs reconduites en 2018. On vous en dit plus.

Une toiture mal isolée représente une déperdition de chaleur de l'ordre de 30 % et cela peut vite chiffrer sur la facture d'énergie. De plus, l'impact est important pour l'environnement lorsqu'une maison ou un appartement est énergivore. Si les ménages hésitent à faire procéder à de gros travaux de rénovation, la raison est souvent le coût important que cela représente pour leur budget. Pourtant de nombreuses aides existent et sont d'ailleurs reconduites en 2018. On vous en dit plus.

Rénovation énergétique, en bref

Améliorer l'isolation des fenêtres, des murs ou de la toiture, permet non seulement de faire de belles économies mais aussi de moins consommer. Changer de chaudière ou opter pour de nouveaux radiateurs utilisant des énergies non polluantes tout en faisant des économies sur la facture permet d'obtenir des appareils plus adaptés, tout en valorisant votre habitat.

Bref, la rénovation énergétique est une mesure de confort, d'économie, de protection de l'environnement et d'amélioration du patrimoine car un habitat sain et rénové se vend toujours mieux qu'une passoire thermique.

L'Etat encourage, depuis quelques années, les ménages à faire rénover leur logement si celui-ci présente une défaillance en isolation ou à changer de matériel de chauffage si l'ancien s'avère trop énergivore. C'est pourquoi, certains travaux qui conduisent à cette amélioration de la performance thermique sont aidés financièrement par l'Etat et les collectivités. C'est encore le cas en 2018 et certaines aides permettent de donner un sérieux coup de pouce pour vos travaux.

Calculez le montant de vos aides

Notre service vous permet de comparer gratuitement les devis des artisans proches de chez vous, sans aucun engagement.

Calculez gratuitement le montant de vos aides financières

CITE, Eco-PTZ, TVA réduite, aides de l'Anah et primes, les aides financières pour un petit coup de pouce dans le budget des ménages sont toujours appréciées lorsque l'on doit isoler sa toiture ou faire changer sa chaudière pour un appareil plus performant et moins énergivore.

Le CITE (Crédit d'impôt pour la transition énergétique)

Le principe est de déclarer vos travaux énergétiques sur votre déclaration de revenus. Le gouvernement a prévu de supprimer le CITE pour le transformer en prime directement utilisable ce qui éviterait ensuite aux ménages d'avancer la somme des travaux. Mais pour l'instant le dispositif fiscal étant toujours en place, tout le monde peut en bénéficier (même les foyers non-imposables).

Qui est concerné par le CITE ?

Le CITE concerne les locataires, les occupants à titre gratuit et les propriétaires occupants qui peuvent en bénéficier jusqu'au 31 décembre 2017 et en faire état sur la déclaration de revenus 2018. L'aide concerne uniquement une résidence principale achevée depuis plus de 2 ans. Les travaux doivent être menés par un professionnel RGE (voir plus loin).

L'Eco-PTZ (ou Eco-prêt à taux zéro)

Encore disponible pour les travaux d'amélioration de la performance thermique jusqu'au 31 décembre 2018, l'éco-prêt à taux zéro est une avance consentie par des banques adhérant au dispositif et ce, sans intérêt. Il peut aller jusqu'à 30 000 euros selon les cas, mais pas au-delà.

Qui est concerné par l'Eco-PTZ ?

L'Eco-PTZ s'adresse aux propriétaires occupants ou bailleurs et copropriétaires et aux sociétés civiles dont un des associés est une personne physique et à condition que lesdites sociétés civiles ne soient pas soumises au paiement de l'impôt sur les sociétés. Le logement (maison ou appartement) où ont lieu les travaux doit être la résidence principale. Il doit s'agir en outre d'un logement achevé avant le 1er janvier 1990 et après le 1er janvier 1948 (option « performance énergétique globale »).

La TVA à taux réduit

Certains travaux de rénovation énergétique peuvent être facturés avec une TVA à 5,5 %. Cette TVA s'applique à la pose, l'installation et l'entretien de certains équipements qui sont déjà éligibles au CITE.

Qui est concerné par la TVA à 5,5 % ?

Ce dispositif s'adresse à tous les propriétaires (occupants, bailleurs et copropriétaires), les locataires et occupants à titre gratuit et les SCI. Le dispositif peut s'appliquer soit pour une résidence principale, soit pour une résidence secondaire mais dans les deux cas, le logement doit être achevé depuis plus de deux ans.

Les aides de l'Anah

L'Agence nationale de l'habitat propose des aides pour permettre aux foyers en situation de précarité énergétique de faire les travaux nécessaires. Ces aides (dispositif « Habiter Mieux ») sont soumises à certains plafonds de revenus car elles sont destinées à venir en aide aux ménages modestes.

Qui est concerné par les aides de l'Anah ?

Il faut d'une part être éligible en fonction des plafonds de revenus communiqués sur le site de l'Anah, lesquels sont aussi variables d'une région à l'autre. D'autre part, les logements doivent avoir plus de 15 ans (à la date du dépôt de dossier) et ne pas avoir bénéficié d'autres aides au cours des cinq années écoulées. L'Anah propose cette aide aux propriétaires occupants ou bailleurs. Les syndicats de copropriétaires en difficulté financière peuvent également déposer une demande.

Les aides des collectivités locales, les primes et les chèques énergies

N'oubliez pas de vous renseigner auprès de votre mairie ou de votre conseil général. En effet, des aides peuvent être accordées pour les travaux de rénovation énergétique et sont variables d'une mairie à l'autre ou d'un département à l'autre. Vous pouvez peut-être être exonéré de la taxe foncière si votre logement a été achevé avant le 1er janvier 1989.

D'autres aides comme les chèques énergies et les aides des entreprises de fourniture d'énergie qui doivent fournir des certificats d'économie d'énergie (CEE) peuvent aider les ménages à améliorer les conditions thermiques de leur habitat.

En outre, le gouvernement a lancé une prime « coup de pouce » depuis fin février 2017. Elle sera applicable jusqu'au 31 mars 2018 et est soumise à conditions de ressources tout en étant cumulable avec le CITE.

Attention à l'éco-conditionnalité

L'éco-conditionnalité a été mise en place par le décret n°2014-812 du 16 juillet 2014. Il stipule notamment que les particuliers doivent avoir recours à des professionnels qualifiées RGE (Reconnu garant de l'environnement) afin de pouvoir bénéficier des aides financières d'une part, mais aussi pour avoir une garantie sur la qualité des travaux effectués.

D'abord mise en place pour l'Eco-prêt à taux zéro en 2014, elle s'est ensuite appliquée au Crédit d'impôt en 2015.

En effet, les professionnels qui ont cette qualification ont un devoir de formation dans leur secteur d'activité et une connaissance technique des normes d'isolation par exemple. En outre, ils sont régulièrement audités sur leurs chantiers et sont donc tenus de fournir un travail de qualité, dans le respect des normes d'économies d'énergie et d'isolation.

Faites donc appel à ces professionnels RGE pour établir vos devis de travaux d'éco-rénovation.

Tous savoir avec EASY DEVIS - Crédits d'impôt.

Voir tous les articles

Partager cet article :
   

Vous avez des projets de travaux ?

Notre service vous permet de comparer gratuitement les devis des artisans proches de chez vous, sans aucun engagement. 4 devis gratuits

Articles en relation :