Construire une piscine naturelle

Piscine & abri
Construire une piscine naturelle

Aménagement aussi naturel pour se baigner qu'esthétique pour apporter une valeur ajoutée à son jardin, la piscine naturelle est de plus en plus tendance à l'heure actuelle. De quoi s'agit-il exactement ? Qu'en est-il de son fonctionnement ? De son entretien ? De la réglementation ? Ce qu'il faut savoir sur le sujet.

 

 

 

 

Piscine naturelle : c’est quoi ?

La piscine naturelle, ou piscine écologique, se distingue des autres types de piscine par son mode de fonctionnement, et plus précisément son système de filtration. A la différence des piscines traditionnelles, les piscines naturelles fonctionnent en effet grâce à un système de filtration biologique reposant sur l'action de certaines plantes spécifiques.

L'eau d'une baignade écologique n'est par conséquent pas exposée aux produits chimiques que l'on retrouve dans les bassins traditionnels.

 

Piscine naturelle : sa composition

Une piscine écologique est composée de trois zones distinctes, remplissant chacune une fonction particulière et contribuant à son bon fonctionnement :

• une zone de baignade, correspondant à 1/3 de la surface totale de l'aménagement, alimentée par l'eau issue de la zone de régénération, ou lagunage

• une zone dite de lagunage constituée de végétaux

• une zone de filtration située à distance du bassin lorsqu'une pompe est installée

L'eau de la piscine circule de l'une à l'autre de chacune de ces trois zones.

Les plantes sont l'une des principales composantes d'une piscine naturelle. Ces plantes ont deux missions distinctes et essentielles : les unes ont pour rôle d'épurer l'eau de la baignade, autrement dit d'absorber les nutriments, dont les nitrates et les phosphates, afin d'éviter une prolifération d'algues susceptibles de détériorer l'eau de la piscine. Les autres vont se charger d'oxygéner l'eau et favoriser le développement des bactéries.

Parmi les plantes que l'on peut introduire dans une piscine écologique, citons :

• les phragmites, les élodées, les carex ou encore les jacinthes d'eau pour les plantes épuratives

• les potamots, les myriophylles aquatiques, les renoncules aquatiques ou encore les hippuris pour les plantes oxygénantes

Il est à noter par ailleurs que l'endroit où est située une piscine naturelle joue un rôle essentiel. Ainsi, si le soleil est indispensable pour permettre d'assurer la photosynthèse nécessaire au développement des plantes, en absorbant le dioxyde de carbone et en rejetant de l'oxygène dans l'eau, il doit néanmoins rester modéré afin de ne pas provoquer d'invasion d'algues. Il convient à ce titre de veiller à ce que l'emplacement de la piscine ne soit pas trop exposé au soleil.

D'autre part, il est utile de préciser qu'une piscine écologique peut parfaitement être chauffée afin de pouvoir en profiter le plus longtemps possible. Il est ainsi possible d'envisager un chauffage solaire dans un souci de cohérence.

 

Piscine naturelle : son système de filtration

Si elle n'est pas obligatoire pour permettre le bon fonctionnement d'une piscine naturelle, l'installation d'une pompe offre néanmoins l'avantage de faciliter son entretien. Le fait de déposer une couche de pouzzolane, une couche volcanique, au fond de la piscine peut également aider à assurer la filtration.

Nécessaire pour éliminer les matières en suspension dans l'eau, tels que les cheveux, les poussières et autres, la filtration d'une piscine naturelle se fait à la fois en surface, par le jeu des débordements et des skimmers notamment, et en profondeur, grâce aux bondes et aux systèmes de tuyauterie installées au fond du bassin.

A noter que la filtration peut être multi-chambre, c'est-à-dire mécanique et biologique, ou être assurée par une colonne de décantation et de vidange destinée à absorber les déchets.

 

Piscine naturelle : comment l’entretenir ?

L'avantage majeur d'une piscine naturelle, outre le fait d'être respectueuse de l'environnement et de la peau, est justement qu'elle ne requiert presque aucun entretien. Il convient en effet simplement de ramasser les feuilles déposées sur l'eau, de tailler les plantes lorsque nécessaire et de nettoyer, une fois par mois, le fond de la zone de baignade. A noter, si besoin, qu'il est absolument proscrit d'utiliser des produits chimiques pour entretenir un bassin de baignade naturelle, au risque de perturber son équilibre.

 

Piscine naturelle : quelles démarches pour sa construction ?

Il n'est pas nécessaire de faire une demande de permis de construire pour les piscines dont la surface ne dépasse pas 100m2.

 

Si elle représente un coût relativement élevé, la construction d'une piscine écologique possède toutefois un certain nombre d'avantages, notamment en termes d'entretien, mais aussi en raison de l'absence de produits chimiques. Sans compter que l'eau d'une baignade naturelle est totalement renouvelée entre les différentes zones de l'installation, et qu'elle peut par ailleurs provenir d'une source, ce qui a par conséquent une incidence sur la consommation et la facture.Mais avant tout, la construction d'une piscine écologique correspond à une démarche personnelle. Il s'agit en effet d'une installation conciliant détente et respect de l'environnement, qui se veut en accord avec la nature et la paysage qui l'entoure.

Tous savoir avec EASY DEVIS - Piscine & abri.

Voir tous les articles

Partager cet article :
   

Vous avez des projets de travaux ?

Notre service vous permet de comparer gratuitement les devis des artisans proches de chez vous, sans aucun engagement. 4 devis gratuits

Articles en relation :