Piscine : comment réduire mes factures ?

Piscine & abri
Piscine : comment réduire mes factures ?

Avoir une piscine privée : un rêve pour de nombreux particuliers, mais un rêve qui peut parfois prendre des allures de cauchemar au regard des consommations d'eau et d'énergie que représente cet équipement dans le budget. Il existe pourtant des moyens de réduire ses factures lorsque l'on possède une piscine. Le point pour vous aider à profiter de la baignade l'esprit léger.

 

 

 

 

Le coût moyen annuel d'une piscine

Pour une piscine standard de 8 x 4 mètres et d'1,50 mètre de profondeur, il faut compter 48 000 litres d'eau pour la remplir. C'est-à-dire entre 150 et 200 € en termes de budget.

D'autre part, entre la filtration et le chauffage, la consommation moyenne d'électricité est estimée autour de 170 € par an.

Ajoutés à ces postes, les produits d'entretien ainsi que l'assurance viennent eux aussi alourdir le budget, qui peut rapidement tourner autour de 600 à 700 €.

 

Economiser l'eau de la piscine...

A l'heure où les économies d'énergie sont au coeur des préoccupations de chacun, il apparaît essentiel de changer nos habitudes au quotidien, mais sans pour autant tirer un trait sur le confort. Ainsi, il est parfaitement possible de profiter d'une piscine privée chez soi tout en étant vigilant afin de limiter sa consommation d'eau. Il suffit en effet d'appliquer quelques conseils pratiques.

ne pas vider sa piscine chaque année : alors que l'on pense généralement que l'eau de la piscine doit systématiquement être vidée tous les ans, à la fin de la saison estivale généralement, il est intéressant de savoir que l'on peut s'épargner cette manoeuvre en ne vidangeant sa piscine que tous les quatre ou cinq ans. Et ainsi réaliser des économies non négligeables sur sa facture d'eau.

A noter toutefois qu'il convient de renouveler une partie de l'eau du bassin, en moyenne un tiers du volume doit en effet être remplacé annuellement. Pour le reste, les traitements que l'on apporte à l'eau suffisent à préserver sa qualité de façon à pouvoir se baigner sans aucuns risques sanitaires.

On notera par ailleurs que l'on peut toutefois être contraint, dans certains cas, de renouveler l'eau de baignade. C'est ainsi le cas lorsque l'eau demeure trouble en dépit des traitements et de la filtration ; lorsqu'une vidange s'impose pour nettoyer le calcaire et le tartre qui se sont installés au fond du bassin ; lorsque l'eau a « tourné », autrement dit lorsque l'eau est trop chargée en stabilisant et que les bactéries et les algues commencent à proliférer ; et enfin lorsque l'on doit entreprendre des travaux.

recouvrir sa piscine la nuit : cette précaution peut en effet s'avérer très intéressante en termes d'économies d'eau. Bien que naturel, le phénomène d'évaporation peut entraîner une consommation de plusieurs centaines ou milliers de litres d'eau, selon notamment l'exposition du bassin au vent, le niveau d'ensoleillement...

Quoi qu'il en soit, il est possible d'agir pour limiter cette évaporation en équipant sa piscine d'une couverture ; les économies peuvent alors représenter 70 %.

Il est par ailleurs à noter qu'une couverture permet également d'éviter le dépôt de saletés sur l'eau et préserve la chaleur accumulée pendant la journée.

installer des accessoires spécifiques : installer un témoin de turbidité, un skimfiltre ou encore un récupérateur d'eau de pluie peut contribuer à réduire la consommation, et donc la facture, d'eau.

 

… et réduire sa facture énergétique

La facture d'énergie peut aussi être limitée grâce à quelques astuces simples à mettre en oeuvre.

installer une pompe à chaleur : le principe est simple et consiste à utiliser l'air extérieur pour chauffer l'eau du bassin. Ce procédé présente l'avantage d'être à la fois économique, limitant ainsi la consommation d'énergie, et écologique.

les panneaux solaires : autre solution écologique, l'installation de panneaux solaires permet en effet de récupérer l'énergie du soleil pour chauffer l'eau de sa piscine. Reste toutefois que ce type d'installation représente un coût qu'il convient de prendre en compte au préalable, en évaluant si possible la rentabilité espérée de l'investissement. A privilégier pour les régions à fort degré d'ensoleillement.

optimiser le circuit hydraulique : en réduisant la longueur des tuyaux, en augmentant le diamètre des canalisations ou encore en privilégiant des tuyaux rigides plutôt que des tuyaux semi-rigides, on peut limiter la consommation d'énergie.

l'éclairage : l'été, lorsque les soirées sont suffisamment douces pour se baigner, la piscine change de décor et se pare généralement de lumières destinées à créer une atmosphère conviviale et propice à la détente. Mais attention à la facture d'électricité ! Pour réduire la consommation d'énergie, l'utilisation de leds est particulièrement recommandée.

 

 

Il est donc aujourd'hui possible de disposer d'une piscine chez soi tout en limitant le coût annuel lié à l'énergie et à l'eau nécessaire pour faire fonctionner cet équipement. Et, outre d'être économiques, ces solutions ont également un impact sur l'environnement. De quoi se baigner sans aucuns scrupules.

Tous savoir avec EASY DEVIS - Piscine & abri.

Voir tous les articles

Partager cet article :
   

Vous avez des projets de travaux ?

Notre service vous permet de comparer gratuitement les devis des artisans proches de chez vous, sans aucun engagement. 4 devis gratuits

Articles en relation :